Des robots dans les vignes

En France, dans le Bordelais, des robots de Vitirover Solutions contribuent à produire des vins naturellement bons. En toute autonomie, ils tondent l'herbe et les mauvaises herbes entre les pieds de vignes, et rendent ainsi superflu l'apport de pesticides. Pour que les robots puissent maîtriser les irrégularités du terrain, les ingénieurs se sont inspirés des rovers martiens.

La région viticole de Saint-Émilion, en France, est connue dans le monde entier et peut se targuer de siècles de tradition. Les romains déjà cultivèrent la vigne dans la région, même si le moyens dont ils disposaient n'avaient rien à voir avec nos moyens actuels. En effet, l'entretien complexe des vignes fait appel de nos jours à des robots. Notamment le Vitirover, développé et fabriqué par l'entreprise du même nom installée à Saint-Émilion. Ce robot tondeuse est entièrement autonome et fonctionne à l'énergie solaire. Une vingtaine de ces tondeuses-robots sont déjà en service dans les vignobles locaux. Et Vitirover va livrer cette année 200 robots supplémentaires travailleront le long de voies de chemin de fer ou dans des fermes photovoltaïques. Le principal atout de ce robot est qu'il est écologique et contribue à la production de vin biologique. Son utilisation dans les vignes rend inutile d'utiliser des pesticides de type Glyphosate. De plus, le robot ménage le sol en évitant que les roues de tracteurs ou les sabots des chevaux le compacte.

Une collaboration étroite avec l'ESA

Le développement du robot, capable de tondre plus de deux hectares de terrain, n'a pas été simple. Car il s'est avéré que l'instabilité du sol des vignes n'était pas sans rappeler celle de la surface de Mars. Voilà pourquoi, lors de l'élaboration des premières spécifications techniques, Vitirover a passé en revue les caractéristiques de tous les robots ayant été développés pour des missions sur Mars, en collaborant étroitement avec l'ESA (Agence spatiale européenne). «Cela nous a beaucoup aidés, car nous n'avions trouvé aucun robot terrestre aussi proche des caractéristiques recherchées,» indique David Beaulieu, CTO de Vitirover. Avec Arnaud de la Fouchardière, il a fondé la société en 2010 après avoir repris l'entreprise familiale (Château Coutet à Saint-Émilion) et s'être heurté au défi de devoir contrôler la pousse de l'herbe et des mauvaises herbes entre ses rangs de vigne. Vitirover emploie aujourd'hui dix personnes et est un innovateur de premier plan au niveau international dans le domaine de la viticulture de haute précision.

Le robot se déplace sur des terrains pierreux, souvent très pentus, et il subit des contraintes mécaniques toutes les 12 secondes en moyenne. C'est dire à quel point le niveau d'exigence auquel la motorisation devait répondre était élevé. Les solutions mécatroniques utilisées sont le fruit d'un partenariat de plus de huit ans entre Vitirover et mdp – maxon France. Le robot est entraîné par quatre moteurs à courant continu, un dans chaque roue. Il s'agit d'entraînements à balais DCX 22 L, qui offrent une densité de puissance maximum en un encombrement minimum. Leur rendement énergétique est excellent, un atout indéniable pour le fonctionnement sur batteries. Grâce à la combinaison avec un réducteur GP 32 C, la tondeuse est en mesure d'absorber les sollicitations des roues et de fournir le couple de traction nécessaire. «Pour l'entraînement, le problème des contraintes radiales subies par les essieux a été difficile à résoudre, mais nous y sommes finalement parvenus» indique Xavier David Beaulieu.

Encapsulé dans un boîtier aluminium en cloche

Mais le plus grand défi est venu d'ailleurs, à savoir des trois lames, entraînées par des moteurs DC de la série DCX 32 L. Car les contraintes élevées ont endommagé les roulements à billes de chaque moteur, provoquant des pannes. Les ingénieurs de maxon ont fini par développer un boîtier en cloche en aluminium afin d'assurer une protection durable. Kevin Schwartz, ingénieur d’affaire chez MDP maxon France  pour le projet Vitirover, explique: «Notre rôle ne se limite pas à livrer uniquement les moteurs électriques, mais bien les solutions complètes qui répondent à tous les besoins de nos clients.»

 © maxon motor ag

Adresse

maxon France

201 – 715 rue du Chat BottéZAC des Malettes01700 BeynostFrance
+33 (0)4 72 01 83 00
Contact